La Conférence a été mise en place le 19 janvier 2010 à l’initiative du Préfet de région et du Président du Conseil régional, sous l’intitulé Conférence Bretonne de l’Énergie (CBE), devenue en 2017 Conférence Bretonne de la Transition Énergétique.

Cette instance réunit l’ensemble des acteurs de l’énergie sur le territoire, répartis en cinq collèges :

  • services de l’État et instances publiques,
  • élus et représentants des collectivités territoriales,
  • acteurs du monde économique et professionnel,
  • organisations syndicales et patronales,
  • société civile et associations.

La Conférence a vocation à :

  • Aborder l’ensemble des thématiques liées au domaine de l’énergie : maîtrise de la consommation, développement des énergies renouvelables et sécurité de l’approvisionnement;
  • Partager des constats sur la situation énergétique bretonne, appuyés à la fois sur les données de l’Observatoire de l’Environnement en Bretagne (OEB), et sur le retour d’expérience des actions engagées et évaluées;
  • Analyser les conditions pour améliorer la sécurité énergétique de la Bretagne, dans le cadre des engagements du Grenelle de l’environnement;
  • Définir des stratégies, déclinées en mesures concrètes, pouvant être portées par les différents acteurs.

La Conférence se réunit une à deux fois par an. Les débats de la Conférence sont alimentés par les travaux de groupes de travail, appelés Groupes d’Analyse et de Contributions (GAC), qui évoluent selon les priorités stratégiques. Actuellement, ils concernent les trois thématiques suivantes :

En 2017, la Conférence Bretonne de l’Énergie est devenue la Conférence Bretonne de la Transition Énergétique (CBTE), et a élargi son périmètre en intégrant tous les champs de la transition énergétique, en adéquation avec les objectifs nationaux de l’État promulgués par la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte du 18 aout 2015. L’habitat, l’agriculture, la qualité de l’air, la mobilité ou encore l’adaptation au changement climatique sont des thématiques désormais discutées au sein de cette instance de concertation.

En adéquation avec ce nouveau format « CBTE » et dans un souci de clarification et de visibilité, les pilotes de cette instance que sont l’État, la Région Bretagne et l’ADEME se sont rassemblés derrière une nouvelle identité visuelle qui englobe l’ensemble des politiques publiques relatives au climat et à l’énergie à l’échelle régionale : la bannière « Ambition Climat Énergie ».